French English German Italian Portuguese Russian Spanish

shaolin-quan

Le Shaolin Quan ( 少林 ) ou « boxe de Shaolin » est un art martial chinois traditionnel, se référant à l'ancienne école du monastère Shaolin, lieu où il aurait été créé. Des centaines d'arts martiaux chinois se réclament de « L'héritage shaolin », ou d'un des monastères associés au nom « Shaolin ». D'après la légende, le moine bouddhiste Bodhidharma (Ve siècle) aurait enseigné le kung-fu Shaolin aux moines du temple Shaolin, pour les aider à se défendre des animaux et des brigands qui rodaient autour du monastère. Les recherches académiques critiquent cette thèse dès le XVIIIe siècle, et certains historiens font remonter cette légende au XVIIe siècle, avec la mention de pratiques physiques à Shaolin (Qi gong) dans des passages du Yì Jīn Jīng, dont l'authenticité (on le prétend daté du XVIIème siècle) est mise en doute par les historiens (qui l'estiment postérieur au XVIIe siècle).Les recherches plus récentes démontrent que le saint patron du monastère était Bodhisattva Vajrapani, divinité révérée au moins dès le VIIIème siècle, par laquelle les moines pensaient obtenir force et compétences de combat. De même une stèle érigée en 1517 démontre que Vajrapani était considéré à cette époque comme le créateur des célèbres techniques de bâton des moines.

Le style de combat pratiqué au temple de Shaolin-même est très ancien et très complexe . Il a donné naissance à de nombreux autres systèmes, qui se sont disséminés partout. A l’origine on trouvait au temple 18 styles différents, les 18 Portes de Shaolin. Deux ont été définitivement perdus en 1928, lors de l’incendie du monastère par un seigneur de la guerre, dont le Taiji de Shaolin. Chacun de ces 16 styles comprenait cinq ou six formes. Ces formes se pratiquaient avec ou sans armes. Les formes sans armes sont fondées sur l’observation des mouvements des animaux, dont les cinq principaux sont le singe, le tigre, le héron, le serpent, le léopard. A ceux-ci s’ajoutent entre autres la mangouste, l’ours, la mante religieuse, le dragon, la licorne. Au niveau des armes, il en existe 18 principales, dont le sabre, l’épée, le bâton, la hallebarde, la lance, la hache, le couteau, la massue, la chaîne, le fouet.

 

 shaolin-1
 shaolin-2