French English German Italian Portuguese Russian Spanish

Tang-lang-quan

Le Tang lang quan est un style animalier représentatif de la manière de penser propre aux arts martiaux chinois. L’observation et l’analyse des animaux et de la nature, de leurs aptitudes au combat peur être adapté par l’homme.

Les récits sur l’origine du Tang lang quan sont nombreux et tous plus ou moins légendaires, mais ils attribuent tous l’origine de ce style à un certain Wang lang. Dans l’une de ces histoires, le jeune homme intègre un oratoire bouddhiste, un petit lieu de prière dépendant du monastère de Shaolin.

Un jour en balayant la salle de prière il entend des bruits stridents qui éveillent sa curiosité; il assiste alors à une bataille entre une cigale et une mante religieuse , qui prend rapidement le dessus et tue malgré sa taille imposante. De ses observations il adapte ses mouvements pour le combat établissant la genèse du système Tang lang quan. L’utilisation du coude, de l’avant bras, du poignet et des doigts reproduisant la forme des pattes de la mante religieuse lui permet une surprenante rapidité d’exécution et de multiples saisies. Cependant, malgré l’efficacité des techniques de bras rapides et élaborées, Wang Lang était insatisfait du mode de déplacement. C’est pour cela qu’il y incorpora les déplacements rapides du singe, établissant ainsi le style du Tang lang Quan.

Quand Wang Lang codifia son style, il utilisa aussi les connaissances que son ami et lui avaient acquises par l’étude d’autres méthodes de Kung-Fu. L’emprunt des différentes techniques est assez difficile à établir mais la tradition a conservé l’idée de douze principes (shi er zi jue ou shi er gong) que nous pouvons retrouver aujourd’hui encore dans tous les styles, bien qu’interprétés de façons différentes. Il semble d’ailleurs que le style se soit divisé en plusieurs branches dès la deuxième génération.

On peut globalement classer ces branches en deux grandes catégories :

- Les écoles de mante religieuse dites « style dur » qui sont plus rapides: 7 étoiles (qi xing), fleur de prunier (mei hua), huits pas (ba pu), porte secrète (mi men) et anneau de jade (yu-huan).

- Les écoles de la mante religieuse dite « souple » (jou tanglang): 6 harmonies (liu he) , main du fouet (suai shou) et même un Tai Ji Tang Lang qui est de création plus récente.

 

 tang-lang-1
 tang-lang-2