French English German Italian Portuguese Russian Spanish

Zui-QuanLe style de l’homme ivre est profondément ancré dans la culture chinoise. L’ivresse est un thème lié à la tradition Taoïste depuis l’antiquité qui connaissaiat une forme de danse de l’ivresse nommée ZUI WU (selon le JINBI SHILEI). La boxe de l’ivresse est signalée pour la première fois dans le QUANJING QUANFA BEIYAO un ouvrage rédigé sous les Ming (1368-1644) ou les Qing (1644-1912) qui transcrivent le chant des huit immortels ivres (ZUI BAXIAN QUANGE).

La boxe de l’ivresse est un style mimétique, comme les styles animaliers. Il s’agit à l’origine de simuler l’état d’ébriété et d’utiliser la souplesse et la décontraction pour combattre. Il existe différentes formes traditionnelles de boxe de l’ivresse: boxe des huit immortels ivres (zui baxian quan), boxe des ascètes ivres (zui luohan quan), boxe du fou ivre (zui dian quan), boxe du singe ivre (zui hou quan), boxe de la mante religieuse ivre (zui tang lang quan)… Certains de ces styles comportent des armes comme le baton ivre (zui gun) , le sabre ivre (zui dao), l’épée ivre (zui jian) et la lance ivre (zui qiang).

La boxe des Huit immortels ivres, qui est vraisemblablement la plus ancienne, mime les différentes attitudes qui caractérisent chacun des huit immortels ivres du panthéon taoïste. Chaque enchaînement a une spécificité martiale et caractérise l’immortel qu’il représente . Tantôt les mains et les coudes seront les parties du corps les plus utilisées, tantôt les pieds. La personnalité de chaque immortel donne à l’exécution des enchaînements un aspect théâtral, ce qui marque l’importance qu’ont nos huit personnages dans le folklore chinois. On distingue clairement le handicap de l’immortel boiteux (Li Tieguai) qui se pratique en sollicitant surtout une jambe. Han Xiangzi fait mine de jouer de la flûte. La seule et unique immortelle du groupe (He Xiangu), dont la féminité est clairement exposée dans le taolu, utilise de nombreux déhanchements et une gestuelle typiquement féminine.

Dans la boxe de l’ivresse traditionnelle les mouvements ont une signification martiale. Ceci fait toute la différence avec une exécution de la forme seulement esthétique comme on en trouve dans les formes modernes. Une exécution parfaite dans laquelle se manifeste la « force » (fa jing) et encore transmise aujourd’hui même si son développement est reste limité.

 

 

 ivre3
 ivre-2