French English German Italian Portuguese Russian Spanish

QG-1Le Qi Gong  (氣功)  est une discipline de santé et de bien-être. L’idée de base est qu’en faisant des mouvements assez simples, le pratiquant assouplit et renforce son corps. Comme ces mouvements sont coordonnés avec la respiration ou des exercices d’imagination ce travail du corps apporte aussi la détente de l’esprit et son affermissement. La pratique du qi gong est donc ouverte à tous car elle ne requiert ni capacité physique, ni spéculation intellectuelle.

Les exercices de qi gong sont nombreux et variés, ce qui est lié aux origines et au développement de la discipline. On trouve par exemple une multitude d’exercices qui portent tous le nom de dao yin; en fait presque chaque école a les siens aujourd’hui.

 

La forme pratiquée au CAMC a été établie par un médecin chinois il y a deux siècles à peu prè s. Elle se pratique en position assise pour que le bas de la colonne vertébrale soit fixe. Les 12 mouvements inspirés d’animaux (Ours, Dragon, Tigre, Oiseau, Tortue...) exercent des torsions à différents niveaux de la colonne et ont pour but de stimuler les organes internes (estomac, foie, poumons, cœur, reins). Chaque mouvement augmente l’énergie d’un organe ou du méridien d’acupuncture qui lui est associé. En même temps il débloque et assouplit toute la colonne vertébrale. Celle-ci contrôle tous les nerfs et l’ énergies du corps, il est donc important de l’assouplir pour libérer le qi. Les 12 dao yin sont une très bonne méthode pour détendre et fortifier le corps ainsi que l’esprit. La relaxation et la décontraction correspondent au premier niveau de pratique appelé « Fang Song Gong ».

 

Le Taiji Qiu Qi Gong

La pratique régulière et approfondie des 12 daoyin apporte déjà de la décontraction et un bon ressenti énergétique mais il faut aussi stimuler toutes les parties du corps. Les doigts sont les terminaisons de plusieurs méridiens d’acupuncture, ils sont un peu la porte d’entrée du travail énergétique. De petits mouvements des doigts et des mains effectués avec des exercices d’imagination permettent de percevoir le qi. La circulation du qi dans les mains et les bras amène au mouvement giratoire du qi à l’extérieur du corps. Le but du Taiji Qiu Qi Gong est de passer de la circulation extérieure du qi à sa concentration dans le bas ventre.

 

Le Qi Jing Ba Mai Gong

Cet exercice est un travail sur la circulation du qi dans les huit méridiens dits « curieux » (qui ne sont pas les méridiens classiques de l’acupuncture). Leur trajet plus simple, presque géométrique, donne une idée de la globalité du corps, de ces axes principaux. La circulation devient plus directe, c’est un étape décisive pour se débarrasser des blocages et libérer l’énergie.

La variété des exercices offre à chaque pratiquant la possibilité de faire un choix pour arriver à une pratique personnelle. Ce sont aussi des étapes préparatoires un travail plus spécifique sur l’accumulation énergétique.

 

Le Zhuang Gong

Il peut être considéré comme une deuxième étape car la pratique peut paraître abstraite et difficile pour les débutants. Zhuang Gong signifie posture du piquet, il s’agit donc d’une position debout et immobile autrement appelée « posture de l’arbre » ou « posture du père ». Rester longtemps dans la position statique s’avère particulièrement ardu car l’effort physique est au début assez intense et à tendance à faire se raidir (le corps et l’esprit!). Donc à pratiquer avec modération car il faut arriver à garder le corps aussi détendu que l’esprit si l’on veut atteindre l’objectif véritable de l’exercice: cultiver le qi et le ressentir dans tout le corps le plus profondément possible (au niveau sous-cutané, puis dans les organes et les os).

A long terme le Zhuang Gong renforce et relie corps et esprit; il rejoint en cela le but de différentes spiritualités comme le calme absolu dans le Taoïsme (Jing) ou la vacuité dans le Bouddhisme (Kong). Cet état dans lequel corps et esprit sont unifiés est obtenu par le Shen Gong, dernière étape, mais le travail est très long…

La pratique du Zhuang Gong est complète et se suffit à elle-même, mais elle est aussi éprouvante dans les premiers temps. Il est donc profitable de lui ajouter des pratiques en mouvement telles que le Wuxing Gong (pratique des 5 animaux) ou le Bagua Qi Gong qui détendent le corps tout en conservant la sensation du Qi.

 

 

 qigong1  
 qigong2